Débuter en course de moto : endurance ou vitesse ?

Quand on débute dans la compétition, il n’est pas forcément facile de faire un choisr entre les courses de motos de vitesse et d’endurance. 

Courses de vitesse

Même s’il faut être rapide, il faut aussi être endurant car ces courses de vitesse peuvent paraître longues pour un pilote débutant en compétition. Il faut une moto performante, prévoir d’éventuels ravitaillement en carburant et parfois des changements de pneus.
Une fois qualifié, il faut participer ! En course de vitesse, il ne s’agit pas de respecter à tout prix la trajectoire idéale mais de doubler les autres pilotes ou au moins de ne pas se faire dépasser. Le départ est essentiel et il faut toujours garder à l’esprit que l’objectif est d’être devant les autres. Le stress est plus difficile à gérer. Lorsqu’on débute en compétition, il est moins facile d’aller vite mais le budget est moins important que pour une course d’endurance.


Lire aussi : Circuits et pistes moto en France


Courses d’endurance

Certaines courses d’endurance peuvent être relativement courtes. En France, elles peuvent se limiter à deux ou trois heures. Le plus souvent, elles se courent sur de longues distances ou en 4, 6, 8, 12 ou même 24 heures. Dans tous les cas, elles sont limitées en temps et en distance.
On conseille généralement de débuter par les courses d’endurance. Elles ont l’avantage d’être composées de relais qui peuvent durer de 40 à 90 minutes. Les passages répétés permettent de limiter le stress et d’améliorer les positions à chaque étape difficile. La course d’endurance permet également de travailler plus sereinement les dépassements et d’apprendre à s’adapter aux autres pilotes. Mais les risques sont aussi plus élevés et il faut prévoir un budget conséquent ne serait-ce que pour les pneus de rechange. Le budget pour participer à une course d’endurance est donc plus élevé que pour une course de vitesse.
Il faut également apprendre à limiter le temps de passage au stand, que ce soit sur le nombre d’arrêts ou leur durée.

Les qualifications

Pour participer à une course, il faut être détenteur d’une licence et s’inscrire à l’épreuve voulue.
Les qualifications sont identiques pour les deux types de courses. Mais en endurance, la séance de qualification est identifiée. Cela permet de s’assurer que tous les pilotes ont les compétences nécessaires pour faire la course et ne présentent pas un danger pour les autres.
Dans les deux cas, chaque circuit bénéficie d’une homologation délivrée par la préfecture afin de fixer le nombre maximal de motos pouvant concourir.
Des difficultés croissantes permettent de choisir son type d’épreuve. Certaines sont réservées aux débutants.

Donc si vous avez un budget suffisant et les moyens de courir en équipe, les courses d’endurance sont à privilégier pour débuter. Cela permet de prendre ses marques et de limiter le stress tout en s’améliorant à chaque passage. Les courses de vitesse sont plus techniques mais moins onéreuses pour commencer.

Super Motard Auteur