Débuter en course d’Endurance : les secrets pour préparer sa moto

La course d’endurance est l’une des compétitions de sport motocycliste les plus difficiles qui soient. Ce qui rend cet exercice aussi compliqué à réaliser, ce n’est pas seulement ses exigences mentales et physiques. Même la préparation d’une moto entre en ligne de compte, et peut jouer un grand rôle sur le résultat final. Ici, vous découvrirez quelques points essentiels dont il faut tenir compte si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour finir vainqueur, ou tout au moins parmi les meilleurs.

Dispositions préalables

Avant toute chose, le pilote, en l’occurrence vous, doit s’assurer que la moto est fiable et que tout est bien réglé. Cela permettra de limiter autant que possible les arrêts de maintenance sur le trajet. Votre engin doit également être facile à piloter, ce qui implique qu’il doit présenter certaines caractéristiques de maniabilité, de poids et de couple. Une fois que vous vous êtes assuré de tous ces points, vous remarquerez que vous aurez de la régularité sur le trajet. Le principal objectif à atteindre pendant une course d’endurance, c’est d’économiser autant de minutes que possible. Pour y parvenir, vous devez :

  • améliorer votre temps au tour ;
  • faire preuve de régularité dans vos délais ;
  • parvenir à l’homogénéité en ce qui concerne les temps ;
  • réduire au maximum le nombre d’arrêts ;
  • réduire encore plus la durée des arrêts.

Si vous vous demandez en quoi tous ces points sont utiles, essayez de jeter un coup d’œil à des feuilles de résultats de courses. Une fois que vous y avez accès, faites une comparaison entre la position du pilote, la puissance du bolide et le meilleur temps réalisé. Vous constaterez que plusieurs participants perdent de précieuses places, et même la victoire, en raison des problèmes de maintenance. Pour parvenir à remplir convenablement les cinq points susmentionnés, il faut réaliser au mieux l’entretien du moteur.


Lire aussi : Circuits et pistes moto en France


L’importance des pièces d’origine

Ce n’est certainement pas la première fois que vous entendez cela : il est recommandé de conserver le plus longtemps possible les pièces d’origine de la moto. Cela ne veut pas nécessairement dire que les éléments que vous ajouterez à votre moto ne sont pas de qualité, mais les garanties offertes par les pièces d’origine sont bien plus nombreuses. Elles sont faites pour durer des années, et seront sans aucun doute plus résistantes que n’importe quelle pièce de rechange, d’autant plus dans le contexte d’une compétition.

Cela n’est pas uniquement valable pour le moteur. Même au niveau des raccords hydrauliques et du faisceau électrique, il est conseillé de garder les composantes d’origine. Au cas où vous souhaiteriez à tout prix utiliser des éléments de rechange, assurez-vous d’opter pour des kits dont la qualité est prouvée par d’autres pilotes ou par de grandes écuries. Pour finir, il faut préciser que les réglages peuvent aussi améliorer la performance du coureur et du moteur s’ils sont bien réalisés.

Super Motard Auteur